Mais ou sont les pauvres d'antan ?



Author(s) : Salvino A. Salvaggio & Stephen Schecter

Bibliographic details : Working Paper of the Dept. of Sociology, Universite du Quebec a Montreal

Date of Publication : 1997

Executive summary : English
In this paper the authors argue that, contrary to prevailing assumptions, poverty has not significantly increased in the last thirty years. The concepts of underclass and exclusion, used to designate a growing impoverished and marginalized social group, are inadequate descriptions of society. The data for both advanced economies and global stratification support the claims of autopoietic systems theory (AST) elaborated by Niklas Luhmann, to wit, that the logic of complex society involves increasing inclusion of the population and that long-term democratization implies the necessary solvency of the poor. Inequality and poverty would therefore be best analysed within that theoretical framework.

Français
Dans cet article, les auteurs soutiennent que, contrairement aux précédentes déclarations, la pauvreté n’a pas significativement augmenté ces trente dernières années. Les concepts d’underclass et d’exclusion, utilisés pour désigner un groupe social appauvri et marginalisé grossissant, constituent des descriptions inadéquates de la société.Les données disponibles —tant pour les économies avancées que pour la stratification globale— confortent l’hypothèse de la théorie des systèmes autopoïétiques (AST) de Niklas Luhmann, à savoir que la logique d’une société complexe implique à la fois une extension de l’inclusion de la population et que la démocratisation à long terme nécessite la solvabilité des pauvres. Inégalité et pauvreté seraient donc plus correctement traitées dans ce cadre théorique systémique.

File size : 76 Kb

Download (Francais)