La sociologie comme forme litteraire. Contructivisme, post-structuralisme et post-modernite : vers un savoir virtuel ?

[Sociology as a Literary Form]

Author(s) : Salvino A. Salvaggio & Paolo Barbesino

Bibliographic details : Sociologie et Societes, 29 (1) : 175-191

Date of Publication : 1997

Executive summary : Français
Même si le post-modernisme est en train de modifier en profondeur les méthodes de construction des théories et de sélection des thèmes en sciences sociales, ces tendances épistémiques sont loin d'influencer la façon dont les sciences sociales se décrivent et racontent l'histoire de leur discipline. S'il faut rechercher le principal résultat en soulignant à quel point des circonstances historiques particulières ont façonné même les discours scientifiques, il reste parallèlement qu'une telle insistance a suscité une forte aversion, et même le refus de théories trop exhaustives et de schémas explicatifs trop réducteurs. très souvent, cette tendance a mené à une forme plus radicale de relativisme épistémique. Néanmoins, elle a doté la sociologie d'outils analytiques capables de supporter l'accroissement de réflexivité et d'autp-références dans le discours des sciences sociales. Dans le cadre de ces positions épistémiques, les auteurs veulent démontrer qu'il est possible d'analyser le discours sociologique comme tout autre discours littéraire, c'est-à-dire comme une forme spécifique de production écrite qui relate une approche fictive d'une chose (similaire à une figure rhétorique) appelée 'réalité sociale'.

English
Although post-modernism is strongly re-shaping processes of both theory building and theme selection in social sciences, its epistemic drift is still far from influencing the way in which social sciences describe themselves and narrate their disciplinary history. if the main outcome has to be found in underlining the extent to which even scientific doscourses have been shaped by particular historical circumstances, at the same time such an emphasis gave rise to a strong dislike, and even a refusal, of all overarching theories and reductive schemes of explanation. Quite often, this had led to a new and more radical for of epistemic relativism. Nevertheless, it has supplemented sociology with analytical devices capable to stand the increased degree of reflexivity and self-reference within the social science discourse. According to these epistemic positions, the Authors want to demonstrate that the sociological discourse can be analyzed as any other literary discourse, that is to say as a specific form of textual production that narrates a fictional approach of something (like a rhetorical illusion) called 'social reality'.

File size : 1.2 Mo

Download (Francais)