Toward a Post-Foundationalist Theory ?



Author(s) : Salvino A. Salvaggio & Paolo Barbesino eds.

Bibliographic Details : Special issue of the journal International Review of Sociology 7 (1)

Date of Publication : 1997

Executive Summary : Le 8 décembre 1997, Niklas Luhmann aura 70 ans. Ce recueil d’articles se veut un modeste hommage à l’oeuvre de cet orfèvre du concept, qui a sans nul doute le plus profondément renouvelé la théorie sociologique contemporaine.
Fort d’une production scientifique particulièrement vaste mais non moins pointue, Niklas Luhmann nous offre l’exemple d’une discipline revigorée par des apports multiples. Au-delà de la sobre aridité d’abstractions rigoureuses, son travail vise à rendre la théorie opérationnelle sur les différents terrains de l’auto-description de la société. Par le biais d’une critique à l’humanisme de la pensée moderne, et d’une reproposition de l’impossibilité de qualifier ontologiquement le monde, la théorie des systèmes autopoïétiques (AST) de Luhmann conçoit l’objet de la sociologie comme un objet qui s’autodécrit. Mais les autodescriptions de la société ne se produisent pas de manière aléatoire car interviennent chaque fois des conditions structurelles qui règlent la plausibilité des représentations; et l’évolution des sémantiques connaît des tendances historiques qui en limitent l’espace de variation. La sociologie est alorscette description de la société à l’intérieur de la société qui tente d’établir la signification des formes à l’intérieur de cette première forme qu’est la distinction entre le système social et son environnement. Cela implique une redondance des opérations qui président à l’observation/description.
C’est très précisément sur ce dispositif théorique que nous avons voulu ancrer la trame des contributions ici réunies.

File Size : 312 Kb

Download (English)