Les réseaux de l'économie belge



Author(s) : Salvino A. Salvaggio

Bibliographic Details : Brussels : research report

Date of Publication : February 2005

Executive Summary :
1. 80% des entreprises listées au Belfirst appartiennent à un ensemble de réseaux complexes. La présence d’administrateurs qui siégent à plusieurs conseils d’administration fait office de lien entre les entreprises et constitue le maillage des réseaux.
2. Parmi les 108 sociétés reliées par la présence d’administrateurs communs, une société nécessite en moyenne moins de 4 passages pour entrer en contact avec toute autre société.
3. Parmi ces 108 sociétés reliées, on parvient à dégager une structuration en 3 niveaux :
- Un réseau central de 16 entreprises concentre de nombreux liens ; il joue le rôle de connecteur au sein de l’ensemble des sociétés cotées ;
- Trois principaux sous-réseaux de différentes tailles illustrent l’existence de clans (clusters) fondés sur les liens privilégiés entres certaines sociétés à l’exclusion d’autres ;
- Un vaste macro-groupe de 70 unités regroupe toutes les entreprises des sous-réseaux précédents ainsi que les autres sociétés avec lesquelles elles partagent des administrateurs.
4. Le nombre de passages nécessaires à toute société appartenant à l’un des 3 sous-réseaux principaux pour entrer en contact avec d’autres sociétés du sous-réseau est bien inférieur à 3.
5. Au sein de l’ensemble des 135 sociétés listées au Belfirst, 19 occupent une place déterminante dans la circulation de l’information. Elles jouent un rôle crucial dans la « géopolitique » de l’économie belge dès lors que de nombreux échanges d’information de première main passent par elles.

File size : 1.9 Mo

Download (Francais)